Vous êtes ici : Accueil / Santé et bien-être à l’école
titre_logo_presentation_db.png

Expérience


Le potager postal

Resumé

Le CPAS d'Orp-Jauche a initié en 2010 un projet en deux volets pour lutter contre les inégalités sociales en santé.

  • le « Potager Postal » du CPAS d’Orp-Jauche qui a débuté en avril 2010 dans la commune;
  • l'accompagnement des familles avec adolescents via un partenariat avec l'AMO de Jodoigne.

La présentation ci-dessous concernera spécifiquement le volet 'Potager Postal' de ce projet.

Elements de contexte

Le projet de potager postal concerne la mise en place d’un jardin solidaire, créé en 2010 sur un terrain à l’arrière d’un bâtiment du CPAS.

Ce projet a pu se développer grâce aux subsides obtenus auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Fondation Roi Baudouin, lors des appels à projet visant à réduire les inégalités sociales en santé, en 2010 et 2011.

Ces subsides ont permis d’effectuer, d’une part, les investissements nécessaires à la mise en place du jardin et d’autre part, de mettre en place un encadrement et l’organisation d’un certain nombre d’ateliers/activités : activités jardinages (plantations, entretiens des bacs du potager), activités cuisines (animations culinaires sur une thématiques de saisons), et plus sporadiquement activités ‘bricolages’ (entretien du matériel léger de jardinage), activités de plein air.

En 2010 et 2011, des ateliers d’insertion sociale y ont été organisés. Les participants, encadrés par l’asbl « Vent Sauvage » se réunissaient une fois par mois pour des rencontres axées sur l’alimentation saine et la santé. L'accompagnement des participants lors de ces ateliers était prodigué par des experts dans les domaines du maraîchage bio, de l’apiculture, de l’environnement et de la nature en général.

En 2011, les thématiques abordées lors des animations concernaient notamment la question du « bien habiter » et des pollutions intérieures dans l’habitat. L’asbl  « Espace Environnement » y a développé des activités de sensibilisation, d’information, de dialogue et de communication afin d’impliquer le public dans des actions ciblant la qualité de l’habitat.

L'évaluation a permis de faire émerger différents constats, qui ont orienté les développements et adaptations pour l'année 2012-2013. Ils sont explicités sous le titre 'Evaluation'.

Objectifs

1- Renforcer l’accessibilité du projet aux publics plus vulnérables :

a. Etablir des partenariats avec des institutions touchant ces publics;
b. Renforcer les possibilités de transport pour tous les habitants intéressés sur la commune;

2-    Permettre l’accès à une alimentation saine et à petit budget à ces différents publics en mettant à leur disposition un espace de jardinage, de culture biologique via le potager postal;

3-    Permettre aux personnes de retrouver le plaisir de cuisiner des fruits et légumes issus du potager, et de manger ce qu’ils ont cuisiné avec l’encadrement d’animateurs;

4-    Favoriser l’activité physique des participants;

5-    Renforcer la participation des habitants dans le cadre du projet:

a.    Permettre à chacun de trouver sa place dans le projet;
b.   Proposer aux habitants de prendre certaines responsabilités dans le cadre du projet;

6-    Soutenir les échanges et le lien social entre les habitants :

a.    Proposer des moments informels d’échanges dans le cadre du projet;
b.    Proposer des temps d’échanges autour de la cuisine;
c.     Aménager l’espace de manière conviviale;

7-    Renforcer l’autonomie du projet par rapport aux organismes extérieurs;

8-    Favoriser l’ouverture à l’environnement, sensibiliser sur la biodiversité etc.

Public

Le public visé par le projet est : des locataires d’un bâtiment appartenant au CPAS, certains candidats réfugiés accueillis au sein de l’Initiative Locale d’Accueil et toute personne en insertion sociale ou volontaire habitant Orp-Jauche (c’est ainsi que certaines personnes de la Résidence Malevé ont rejoint le projet). Nos participants forment un groupe hétérogène : nous avons une belle mixité de sexe, d’âge et d’appartenances socioculturelles différentes.La caractéristique de notre public est qu’il s’agit de personnes seules ou isolées, qui n’ont peu ou plus de réseau familial et qui ont des difficultés à s’insérer professionnellement (soit elles sont pensionnées, soit elles sont bénéficiaires de revenus de remplacement). Dans le futur, nous souhaiterions élargir le groupe à des personnes âgées ou à tout autre habitant de la commune moins mobile, habitant son domicile ou la maison de repos « la Résidence Malevé ».

   ( Adulte  Intergénérationnel  Multiculturel  Personnes isolées  Public précarisé  )

Milieu de vie

  • Famille - Milieu familial
  • Milieu rural
  • Quartier

Démarches et actions

Pour 2012-2013 le Potager Postal envisage les activités suivantes :

1. Afin de favoriser l’activité physique des participants, des animations bricolage/jardinage sont organisées une à deux fois par semaine : entretien des bacs et de l’espace commun, jardinage, arrosage, sculpture de légumes,…

2.    Afin de renforcer le lien social, mais aussi l’estime de soi, différents moments de rencontre, de partage seront mis en place : favoriser l’ouverture à l’environnement, sensibiliser sur la biodiversité,..., avec des  activités extérieures, partages d’expériences, de semis…

3.    Afin de favoriser l’alimentation saine, des ateliers cuisines et un barbecue de la convivialité seront organisés.

4.    Une réflexion est en cours en partenariat avec l’équipe infirmière de la maison de repos et de soins Résidence Malevé afin que les pensionnaires puissent cuisiner les légumes récoltés au Potager Postal.

Le public visé dans le projet y est activement impliqué :

  • Une réunion de coordination entre les jardiniers et l'équipe encadrante est organisée une fois par mois. Les attentes de chacun y sont écoutées, et le planning du jardin y est discuté et adapté.
  • Chaque membre est consulté pour les activités et la réalisation à chaque étape.
  • Un cahier de communication entre les jardiniers et l'équipe encadrant/l'asbl Vents Sauvage est mis à disposition au jardin. Ce travail et ces animations sont axées sur l'appropriation et la responsabilisation du jardin par les jardiniers.
  • Un registre de présences permet de laisser trace de chacun sur le site et il est confié à la responsabilité d'un des locataires des logements d'insertion (c'est sa façon de participer au potager). Les membres du potager sont au nombre de 16 inscrits. Ils se relaient pour assumer certaines responsabilités quotidiennes et organisent cette tournante en fonction des envies, des saisons, des préoccupations personnelles. Tout au long de la semaine, il y a toujours un ou deux jardiniers le soir.

Moyens

Le projet a perçu en 2010-2011 un cofinancement de la Fondation Roi Baudouin pour l’infrastructure et l’équipement du potager. Le reste du projet est financé sur fond propre par le CPAS.

Les partenariats locaux permettent également le déploiement du projet :

1. Partenariat avec l’AMO de Jodoigne : à travers le jardin potager, l’équipe du service insertion peut orienter les personnes vers l’AMO, car ce dernier accompagne les familles en difficulté. Il en va de même pour l’AMO qui nous envoie des familles en demande d’insertion.
2. Le partenariat avec le plan de cohésion sociale permet à nos jardiniers de participer à différentes activités qu’il organise. Le plan de cohésion sociale met également à la disposition du projet Potager Postal une navette gratuite pour les activités de cohésion sociale.
3. L’asbl « Vent Sauvage » : les animateurs nous accompagnent depuis début 2012 à raison d’une fois par semaine. A terme, ils ne devront plus assurer qu’une à deux animations par mois.
4. Un partenariat avec la Résidence Malevé est déjà en route au travers de l’équipe soignante (ergothérapeute, chef infirmière)  afin de  permettre la participation des personnes pensionnaires qui le souhaitent à nos activités. En continuité, la Résidence développera des activités afin de favoriser l’alimentation saine : il s’agira par exemple, pour les plus valides de ramener les produits du potager et les cuisiner avec l’aide de l’ergothérapeute.

Evaluation et enseignements

L'évaluation du projet après les deux premières années de fonctionnement a permis de tirer les constats suivants, qui ont permis de définir les objectifs du projet pour l'année à venir (2012-2013) :

  • Les activités cuisines sont toujours fortement appréciées et soutiennent de bonnes habitudes alimentaires.
  • La fréquentation des animations par le public est irrégulière, ce qui nécessite  de la part de l'équipe encadrante des rappels et une énergie considérable. Les participants sont différents d'une fois à l'autre, ce qui ne favorise pas la continuité du travail. Heureusement nous avons une équipe de  jardiniers habituels qui fait le lien et renforce le sentiment de familiarité, d’hospitalité.
  • L’objectif est d’autonomiser, à moyen terme, ce projet par rapport à l’asbl Vent Sauvage qui assure  aujourd’hui les animations. Malheureusement, cette irrégularité dans la participation ne favorise pas la prise de responsabilités par les participants.
  • Concernant le public :
      • Le public participant est essentiellement constitué de personnes isolées et de familles avec enfants.
      • Plusieurs personnes âgées résidant à la Résidence Malevé ont marqué leur intérêt pour le projet et sont venues à certaines animations. Néanmoins, leur participation est rendue difficile par le manque de possibilités de transport jusqu’au potager.
      • Les résidents de l'Initiative Locale d’Accueil sont fort enthousiastes pour participer aux activités et certains d’entre eux participent déjà activement aux différents ateliers.
  • A plusieurs reprises, les échanges plus formels organisés dans le cadre des animations se sont prolongés par des échanges informels. Néanmoins le manque d’infrastructure permettant d’accueillir ces moments "papote" en ont réduit la durée et la profondeur. L'administration manque de locaux capables d’accueillir des animations, ce qui nécessite de jongler avec la location d’une seule salle de l’Administration Communale. Lors de l’évaluation réalisée avec le groupe en fin d’année, une forte demande des participants allait dans le sens de l’installation de quelques bancs permettant également la rencontre informelle autour du potager et le renforcement des liens dans le groupe.

Pour l'année à venir (2012-2013), différents indicateurs permettront d’évaluer la réalisation des objectifs :

  • La participation des bénéficiaires au travail du jardin et aux activités conviviales qui l’entourent : leur présence lors de ces activités, la présence et la participation des résidents de la Résidence Malevé, ou de nouveaux participants, en particulier les plus vulnérables. La fréquence d’utilisation de la navette, et le nombre de personnes l’utilisant.

  • La participation effective des bénéficiaires, y compris les plus vulnérables, à la construction de la vie de groupe (notamment par proposition dans le cahier de communication, par le registre de présence, …) 

  • L’utilisation effective des légumes dans l’alimentation quotidienne chez soi et lors des activités cuisine ainsi qu’à son domicile.

  • La reproduction au domicile de certaines recettes apprises dans le cadre du projet.

Institution porteur(s) de l'expérience
Centre Public d'Action Sociale d'Orp Jauche
Institution partenaire(s) de l'expérience
Service d'Aide en Milieu Ouvert - SAJMO Jodoigne
Periode de déroulement du projet
Le projet a commencé en avril 2010 et se continue.
Territoire
Orp-Jauche
Personne de contact
Aimée Mwamba
aimee.nwamba@publilink.be
019 63 02 34

Edité par le clps-bw
Dernière modification le :
31-01-2014